Continue shopping
View cart & checkout
Continue shopping
View cart & checkout

Black Friday

Et si on réinventait le Black Friday ?

Tout droit importé des États-Unis, le Black Friday est devenu source de nombreuses critiques…

Décriée par certains comme le symbole du consumérisme, cette journée de promotions exceptionnelles représente pourtant une occasion unique de s’offrir des pièces de qualité à un prix super attractif, tout en soutenant l’activité de petites marques !

 

Nous vous expliquons comment.

Le Black Friday.

Un concept alléchant.

Pour comprendre l’origine de ce « vendredi noir », il faut traverser l’Atlantique et faire un petit voyage dans le temps, direction les années 30...

 

C’est à cette période, marquée par la Grande Dépression, que les commerçants américains auraient commencé à initier des remises sur leurs produits au lendemain de Thanksgiving, afin de redynamiser l’économie. Si ces origines demeurent incertaines, c’est à partir des années 60 que l’évènement se popularise vraiment.

 

Aujourd’hui le Black Friday est un symbole de la culture populaire américaine et s’impose comme un jour de promotions extraordinaires, durant lequel les commerçants cassent leurs prix, permettant aux consommateurs de bénéficier de remises très attractives.

En France, c’est à partir de 2013 que le concept commence à s’importer, prenant d’année en année un peu plus d’ampleur, jusqu’à devenir aujourd’hui aussi attendu que le début des soldes. Il dure d’un jour à une semaine chez certains commerçants, qui prolongent le Black Friday tout le week-end, puis jusqu’au lundi avec le Cyber Monday et plusieurs jours encore.

 

Mais de plus en plus critiqué.

Si le phénomène du Black Friday continue de se populariser dans l’Hexagone, les critiques à son encontre se font de plus en plus nombreuses.

 

Bien que le « vendredi noir » français reste relativement nuancé par rapport au Black Friday américain, l’évènement est accusé d’encourager l’hyperconsommation.

 

Entre autres reproches, les pratiques commerciales de certaines enseignes sont également pointées du doigt. Afin de surfer sur la vague de cette frénésie du shopping, certaines marques n’hésitent pas à afficher de fausses promotions.

Une action nécessaire

Une aide pour les marques françaises comme Rudy’s

Depuis son arrivée en France, force est de constater que le Black Friday est davantage profitable aux multinationales qu’aux petites entreprises françaises...

 

Pourtant, pour certaines d’entre elles, il peut représenter un véritable tremplin pour développer leur activité. C’est pourquoi de plus en plus d’enseignes continuent de réaliser des opérations promotionnelles durant cette période, souvent ré-étiquetées sous le nom de « Braderie », « Archives » et autres appellations.

Une action nécessaire

Au travers d'un soutien financier.

Parce que les petites marques ont besoin de soutien financier pour se développer et continuer à créer des modèles que vous adorez, saison après saison. En proposant leurs produits à prix réduits, les opérations comme le Black Friday peuvent permettre aux petites entreprises françaises de booster leurs ventes en l’espace d’une seule journée. En ce sens, elles s’inscrivent dans une logique d’exclusivité.

 

Cet apport leur permet alors de maintenir une activité au top, mais aussi de financer la création des prochaines collections, tout en restant fidèles à leurs valeurs et à leurs engagements.

Rudy’s : une autre approche du Black Friday

Une opération contrôlée, nécessaire pour nous, avantageuse pour vous.

Chez Rudy’s, nous défendons le concept d’un Black Friday intelligent et raisonné, avantageux pour tous.
Depuis nos débuts en 1981, nous avons fait le choix de la qualité, afin de vous proposer des modèles au style à la fois universel et intemporel, conçus pour durer. Nous contrôlons l’ensemble des étapes de production de nos souliers, du design dans nos studios parisiens jusqu’à la fabrication au sein de nos ateliers portugais, en passant par la sélection de matières premières de qualité. Ainsi, nous supprimons au maximum les intermédiaires.

 

Cette relation directe avec nos artisans nous permet d’éviter des coûts superflus, et vous proposer des prix justes tout au long de l’année.

Toute l’année nous prenons des risques en dessinant des chaussures dans le but de vous plaire mais il arrive que certains de nos modèles vous plaisent moins…

 

Il faut savoir que les modèles sur lesquelles nous réalisons une grosse remise constituent à peine 15% de notre collection.
Et plutôt que de se retrouver avec ces 15% qui ont dû mal à trouver preneur à prix fort dans notre dépôt, nous préférons vous en faire profiter à tarif ultra avantageux.

 

Attention, cela ne veut pas dire que le modèle est “moche” où de mauvaise qualité mais tout simplement qu’il ne correspond pas à une grande partie de nos clients.
La mode est subjective et il serait prétentieux de dire que chacun détient LE BON style. Au même titre que ce n’est pas parce qu’une paire est moins chère, que le cuir utilisé ou le montage est de moins bonne qualité.

Chez Rudy’s, nous voyons le Black Friday, comme une session de rattrapage pour nous.

Il nous permet de contrôler et d’ajuster nos stocks. Durant cette période, nous pouvons vous proposer des modèles qui ne seront pas reconduits la saison suivante et cela à prix réduit.

 

Le but pour vous ? Bénéficier de prix super intéressants sur des chaussures 100% cuir, qui sont amener à quitter notre collection.

 

Le but pour nous ? Contrôler et ajuster nos stocks. Petite enseigne, nous avons besoin de faire de la place pour l’arrivée des réassorts et de la nouvelle collection.

Cette stratégie nous permet de travailler en flux tendus et de gérer nos stocks efficacement, dans une logique de consommation responsable qui privilégie la qualité à la quantité !

 

« Le Black Friday chez Rudy’s, c’est vous faire profiter de modèles de qualité qui ne seront pas reconduits, en vous les proposant à des prix exceptionnels. »

Envie d'en profiter ?

C'est par ici !